Le passé masque souvent d’insoupçonnables lacs endormis. Il suffit parfois du coup de palme malencontreux d’un plongeur téméraire, pour que surgissent des grands fonds, le grimoire inattendu des mémoires.

Alors s’offrent pêle-mêle, mots engourdis, images embuées, rires ineffaçables, peurs oubliées…

Parfums inaltérables, couleurs incrustées, rancoeurs indélébiles, malentendus tenaces, coups de griffes qui n’en finissent plus de ne pas guérir…

Les moments magiques, les actes de bravoure, les élans merveilleux, les rêves, les tendres mystères doivent décider de s’imposer afin de n’être pas pendus aux cordes des besoins d’oublis.

Seules devraient avoir droit de cité, les soifs de savoir, les volontés de comprendre, sans jamais se permettre de juger…jamais !